Philosophie


 

 

 

 

Oscar Wilde: « J’ai les goûts les plus simples, je me contente du meilleur »

 

Cliquez ici pour connaitre la date du prochain cours.

 

 

 

Quand on pense « Cuisine », on pense à la France, à ses traditions culinaires et à son « savoir faire». Ils sont nombreux ceux qui croient que cette cuisine est élitiste. C’est une idée fausse. La cuisine française peut être simple et raffinée. Ses tours de mains sont accessibles à tous, et il suffit d’un petit pas pour aller à la découverte de ce monde authentique, inventif, savoureux et ludique.

 

Pour ma part, c'est ma gourmandise qui m'a fait rencontrer la cuisine. Rencontre émouvante car cuisiner, c’est d’abord prendre plaisir à toucher, sentir, goûter, écouter et regarder.

 

Sentir: Qui n’a pas plongé son nez dans du thym, ou dans une barquette de fraises ?

Toucher: Qui n’a pas enfoncé avec délectation ses doigts dans une pâte à pain moelleuse et tiède ?

Écouter: Qui n’a pas senti frémir ses papilles gustatives lorsqu’il entend un beau filet de bœuf crépiter dans la poêle ?

Goûter: Qui n'a pas léché lentement la cuillère pleine de chocolat avant de la laver

Regarder: et qui n’a pas attendu impatiemment, face à la porte du four, que la tarte aux pommes dore et que le sucre roussisse, signe qu’on va pouvoir la déguster ?

 

 

Cuisiner c’est aussi ne pas avoir peur des mélanges ou de se tromper. Tout est possible si quelques règles sont respectées et si on se trompe, tant pis, on recommence.

 

Cuisiner c’est enfin la convivialité d’un groupe d’amis ou de la famille. On déguste ensemble un bon pâté de campagne accompagné d’un pain croustillant et chaud, des joues de lotte à la sauce reblochon et pour clôturer un fondant au chocolat… si fondant.

 

A tous les amoureux « de la popote », je donne rendez-vous.


De mes voyages, j’ai retenu une chose essentielle : le partage et la discussion permettent d’atteindre des sommets, surtout en cuisine.