MaxiMax Cake poire amande

Pourquoi MaxiMax Cake?

L'histoire commence à la fin du mois de juin lorsque mon fils m'annonce qu'il a le Bac.  Son enthousiasme est limité, il l'a, c'est ce qui compte, il peut maintenant se focaliser sur ce qu'il veut vraiment faire.

Et nous voila aujourd'hui, 8 octobre 2014, il commence ses études très bientôt et pour cela, il nous quitte, direction la Capitale.... un peu moins de 900 kilomètres vont dès demain nous séparer. 

Avant qu'il parte, je lui ai demandé ce qu'il voulait et il m'a répondu: "Fais moi un cake, non un muffin, non des madeleines.... en fait tout ça avec du chocolat et des amandes parce que j'adore l'odeur de l'amande et du chocolat". 

Faire 3 trois gâteaux différents en une petite soirée pendant laquelle je veux aussi profiter de lui, c'est plutôt compliquer, alors j'ai fais une petite combinaison de tout cela et voila la recette. 

 

4 poires très juteuses

120 g beurre

100g chocolat noir

100g farine

1 cuillère à café levure chimique

50g amandes hachées grossièrement

150g sucre

3 gros œufs

 

Couper le chocolat et faire fondre dans une casserole.

Couper le beurre et faire fondre dans une autre casserole.

Mélanger la farine, la levure et les amandes.

Casser les œufs et fouetter avec le sucre pour obtenir une préparation bien blanche.

Ajouter la moitié de la farine et ensuite du beurre fondu.

Répéter la même opération. Réserver.

Peler et couper les poires en 4.

Dans des moules à muffins verser la préparation dans des caissettes en papier et rajouter 1/4 de poire puis verser un peu de chocolat en filet tout autour de la poire.

Mettre à four chaud 180 degrés pendant 30 minutes.

 

Pour finir ma petite histoire, le résultat a été plus que probant puisque Maxime a fini la dernière bouchée en disant: "Ouahhhh c'est chaud trop bon. ( c'est pour ça qu'il en manque une sur la photo d'ensemble) Tu peux toujours dire que c'est un MaxiMax."

Ce qui sort de la bouche des enfants ( même grand)......vous connaissez la suite n'est-ce-pas? 

Bon Appétit

Écrire commentaire

Commentaires : 0