Châtaignes, Marrons de quoi parle-t-on?

L’origine du mot châtaignier viendrait du latin« Castanea »:
Dans la mythologie, la chaste Nea est poursuivit par les assiduités de Jupiter. Il la pousse au désespoir, elle se donne la mort. Jupiter, ivre de colère, la transforme en châtaignier, fin de l’histoire et c’est...pour notre plus grand bonheur parce que la châtaigne est et reste un fruit à la fois excellent et nécessaire à notre équilibre alimentaire.

Mais de quoi parle-t-on ? de châtaigne ou de marron ???
En termes culinaires, la châtaigne se dit « marron » :crème de marron, marrons glacés…. En fait, quelle que soit son appellation, il s’agit du fruit comestible du châtaignier ou du marronnier sauf du marronnier d’Inde ornemental, le seul dont le fruit soit toxique.

Quand les acheter et comment les conserver ?
Il est préférable de les acheter en début de saison c’est à dire fin octobre, début novembre.
Choisissez les grosses, lourdes et brillantes. La peau doit être sans trace de parasite ni de moisissure.
Pour les conserver, les étaler sur une planche à l’abri de la lumière et sans les entasser.
 

Quelle que soit la recette, comment les préparer ?
Inciser le côté bombé de l’écorce. Les plonger dans de l’eau très chaude ou les passer au four. Enlever la peau avant que les marrons ne refroidissent.

Que fait-on avec les châtaignes ?
·    Les châtaignes sont la garniture traditionnelle de la dinde et de l’oie de Noël. On les braise dans un fond blanc de volaille ou dans du lait parfumé au céleri pour réaliser la purée.
·    Les marrons braisés accompagnent également les volailles, le porc, le gibier ou le choux.
·    Le marron glacé : 16 étapes sont nécessaires pour passer du fruit brut à cette  gourmandise si fine.
·    La crème de marrons a été inventée en 1885 par Clément Faugier qui eut l’idée de récupérer les brisures lors de la confection des marrons glacés pour  éviter de les jeter. Aujourd'hui, la crème de marron est obtenue après une longue « lavoration » et ne contient pas forcément de marrons glacés. La marque Crème de marrons d’Ardèche  a été déposée en 1924.
·    Les boulangers ardéchois ont remis au goût du jour un pain à base de farine de châtaigne, dont le goût rappelle en plus doux la saveur du pain bis.
·    Un dessert incontournable : le mont-blanc. Originaire de France et d’Italie, ce gâteau classique est une combinaison de meringue, de crème de marrons et de chantilly. 
·    La bière de châtaigne, et oui ça existe, et pour en savoir plus :  http://www.bieres-bourganel.com/
·    La farine de châtaigne est un produit plutôt Corse. Depuis 2010, la farine de châtaigne corse est garantie par une AOP.
·    La soupe de châtaigne ou cousina qui est un plat traditionnel en Corse et en Ardèche mais qui se prépare différemment selon la région. En Corse, on utilise la farine alors qu’en Ardèche, on préfère le fruit cuit.

Corse et Ardèche : deux régions qui doivent beaucoup à la châtaigne.
·    L'île reste certainement une des dernières régions du monde où l'on consomme la châtaigne comme une céréale. Les Corses appellent respectueusement le châtaignier "l'arbre à pain". Vers la fin du XVIIe siècle on estimait qu’un pied de châtaignier nourrissait convenablement une famille pendant un mois… Pascal Paoli, homme politique, philosophe et Amiral corse a dit:« Tant que nous aurons des châtaignes, nous aurons du pain »
·    Depuis 2006, la châtaigne d’Ardèche bénéficie d’une Appellation d’Origine Contrôlée (AOC).  Comme en Corse, le châtaignier sauva les ardéchois de la famine au XVIIe siècle, grâce aux vertus énergétiques de son fruit. Séchée, elle se conserve toute l'année. Réduite en farine, elle donne un pain épais et nourrissant.

Evènement autour de la châtaigne : en Ardèche « les Castagnades »
« Au cœur des villages, les Castagnades d’automne réunissent les castanéïculteurs, artisans, artistes, restaurateurs, professionnels de l’accueil touristique et plus largement l’ensemble des habitants. Ils se retrouvent pour faire vivre l’automne dans les Monts d’Ardèche et accueillir les visiteurs. Et chaque année, les organisateurs imaginent de nouvelles animations autour du fruit, de sa culture, de sa gastronomie mais aussi autour du bois de châtaignier et ses usages. »
Source : http://www.castagnades.fr/accueil-castagnades.html

Recette : Gâteau ardéchois.  Délicieusement bon !!


Ingrédients
3 oeufs
100 g de sucre
150 g de farine
100 g de beurre
250 g de crème de marrons
1 sachet de levure chimique
2 cuillères à soupe de rhum (facultatif)
1 pincée de sel

Préparation
Fouetter les oeufs avec le sucre et le sel.
Mélanger la farine et la levure et verser petit à petit sur les œufs. Bien mélanger.
Ensuite ajouter le beurre ramolli, la crème de marrons et le rhum.
Mettre dans un moule à gâteau beurré
Cuire à 180°C pendant 35 minutes

Servir, encore tiède pour moi,  mais ça dépend du goût de chacun, avec une crème anglaise ou une chantilly parfumée au rhum.

 

Ici, je l'ai recouvert de chocolat blanc, au lait et noir et j'y ai ajouté des noix, elles relèveront le goût de la crème de marron.

 

Bon Appétit

Écrire commentaire

Commentaires : 0