Vor, Haupt, Nachspeise

Rabelais « Le vin est ce qu'il y a de plus civilisé au monde. »

 

Pieter Claesz, Joris van Son, Arcimboldo, Van Gogh ou encore Cézanne ont peint magistralement des natures mortes entrées dans l’histoire de l’art pour leur beauté et leur incroyable réalisme. Que ce soit la « Nature morte avec une tourte de dinde » de Pieter Claesz, Arcimboldo et son portrait de « Rodolphe II en Vertumne » ou dans un autre style « Nature morte aux pommes » de Paul Cézanne, l’observateur n’a qu’une envie, c’est d’entrer dans la toile pour déguster les tourtes et les fruits et boire aux coupes d’argent pour s’enivrer de bons vins......

 

La littérature aussi nous fait saliver avec des auteurs comme Rabelais « Gargantua», Martin Suter « Le cuisinier» et  Jim Harrison  « Aventures d’un gourmand vagabond».
Plus proche de nous, le cinéma a produit des chefs d’œuvre  de gourmandise tel « Le festin de Babette » de Gabriel Axel, « Chocolat » de Lasse Hallström ou encore plus récemment « Julie et Julia » de Nora Ephron.
L’art sous toutes ses formes s’est inspiré de la cuisine et les amoureux de la bonne chère ont fait de même.
La cuisine, c’est des sons, des odeurs, des saveurs, des textures, des formes et des couleurs. Simple et complexe à la fois, elle embellit notre existence en sustentant le corps et l’âme. Au-delà du besoin vital, manger est un art. Chaque culture a le sien, on parle aussi bien du  savoir-vivre à la Française que du raffinement de la cuisine chinoise ou encore de l’équilibre subtil des épices dans la cuisine vietnamienne ou moyenne orientale.
La conclusion à méditer nous vient d'Anselme Brillat-Savarin qui a écrit :

« Premiers parents du genre humain, dont la gourmandise est historique,
qui vous perdîtes pour une pomme,
que n’auriez-vous pas fait pour une dinde aux truffes»…..

Écrire commentaire

Commentaires : 0