L'agneau Pascal

Les fêtes de Pâques sont le premier long week-end de l’année et l’occasion de se retrouver en famille pour partager le traditionnel Agneau Pascal. On le prépare différemment en fonction des régions et des habitudes familiales.

Comment accorder le vin à cette viande fine mais forte en goût?
Dans la mesure du possible, il est préférable d’associer un vin produit dans la même région que l’agneau.

Le carré d’agneau :
Ce morceau de choix cuit au four, que l’on aura badigeonné de moutarde à l’ancienne ou recouvert d’une croûte aux herbes rendra toutes ses saveurs grâce à un vin charpenté du Roussillon par exemple.

L’agneau de 7 heures :
Ce plat typique de Provence légèrement aillé et accompagné d’une excellente ratatouille ou de tomates provençales s’associera magnifiquement avec un Côte du Rhône ou un Languedoc.

Le navarin ou la souris d’agneau :
Ces plats en sauce accompagnés de carottes, de petits pois nouveaux, de navets, de haricots verts, d’olives vertes et de champignons de paris ont un côté printanier et fin qui s’accorderont merveilleusement à un vin de bordeaux léger et fruité.

Le tajine :
Ce plat où la viande est confite dans une sauce aux agrumes et relevée avec des épices pourra sans problème se marier avec des vins aux arômes poivré ou de réglisse comme les vins du roussillon.

Vin blanc et vin rosé :

On aurait tord de croire qu’un rosé ou un blanc est à éviter lorsqu’on sert de l’agneau.

Des côtelettes tout simplement grillées et servies avec une salade composée se savourent idéalement avec un rosé de Provence.

Quant au vin blanc, il se déguste sur un agneau de lait cuit au four à basse température et servi avec des légumes primeurs.

 

Finalement, pour apprécier l’agneau, il est important de respecter la viande et d’adapter le vin au plat préparé.

 

La Table d'Eve vous souhaite de bonnes fêtes de Pâques.

 

Bon Appétit!!

 


Écrire commentaire

Commentaires : 0