Le Fromage

Le fromage est le plus ancien de tous les aliments façonnés par l’homme.

 

Pierre Androuët, maître fromager et critique gastronomique décrit parfaitement ce que la plupart d’entre nous pensons de cette délicieuse invention humaine :« Matière délicate et vivante dans laquelle se nichent les identités et les traditions, le fromage exhale l’âme de la terre et de ses habitants ».

 


L’origine du mot « fromage » :

Il viendrait du récipient qui servait à cailler le lait « froma » en latin. Au fil du temps, il se transforme en « fourmage » puis « fromaige » pour enfin donner « fromage ».

 

Histoire :

Le fromage existe déjà à la préhistoire. Son mécanisme de fabrication est dû au hasard, comme bien des découvertes. Pour stocker le lait, nos ancêtres utilisés des estomacs de bêtes dans lesquels la présence naturelle de présures a provoqué la transformation du lait en lait caillé et petit-lait : le fromage est inventé.

A partir de ce moment, le fromage va subir plusieurs transformations et prendre des aspects différents en fonction du lait utilisé, du mode de fabrication et des traditions culinaires de chaque région. C’est un aliment très apprécié parce que nourrissant et facile à stocker.

Pour l’anecdote, en 1407 Charles d’Orléans offrit du fromage en guise d’étrennes à une Dame de la cour : “ Ô mon doux cœur je vous envoie, amoureusement choisi par moi, ce Brie de Meaux délicieux. Il vous dira que, malheureux par votre absence, je languis au point d’en perdre l’appétit et c’est pourquoi je vous l’envoie. Quel sacrifice c’est pour moi ! »

C’est Brillat-Savarin et Talleyrand qui donnent une place de choix aux fromages dans leur conception d’un dîner. Brillat-Savarin pense « qu’un dessert sans fromage est une belle à qui il manque un œil » et Talleyrand se disait «  Prince des fromages et roi des desserts ».

En 1962, Charles de Gaulle décrète « qu’on ne peut par gouverner un pays qui offre 246 variétés de fromages », il avait tord sur un point, il existait déjà 1000 variétés de fromages en France !!!

 

Saviez-vous ?

-         La première publicité télévisée pour un fromage date de 1968, avec le Boursin. Vous vous souvenez : « du pain, du vin, du Boursin ! »

-     En 2007, 92% des français consomment du fromage au moins une fois par semaine

-         En 2008, chaque français a consommé 23,7 kg de fromage.

-         En 2012, les fromages les plus appréciés des français sont le Camembert, puis le Roquefort, le Comté et le Brie !!!

-         La France est le premier exportateur mondial de fromage en valeur tandis que l’Allemagne est le premier en quantité.

-         Sur le marché français, il existe 1000 variétés de fromage.

-         Les fromages les plus consommés sont : l’Emmental, le Camembert, les chèvres, les fromages fondus, le Coulommiers et le Comté.

-         La France compte 46 fromages AOC dont : le Reblochon, le Comté, le Roquefort, le Camembert, le Saint Nectaire, l’Epoisses, le Pont l’Evèque…..

 

 

 

Que peut-on faire avec du fromage ?

On connaît tous la fondue, la raclette, les soufflés au fromage, la Tartiflette, l’Alligot et les plateaux de fromages de fin de repas. En sucré, le « cheese cake » n’est plus un secret pour personne ou les figues fourrées au fromage de chèvre.

 

 


Je vous propose pour changer une recette à base de Wilstermarschkäse: fromage du

Schleswig-Holstein en forme de pain de mie. Son goût est doux et légèrement âpre.

 

Soufflé de carottes au Wilstermarschkäse 

 

Ingrédients :

- 6 carottes moyennes

- 2 pommes de terre

- 6 oeufs

- 50 g de beurre

- 50 g de farine

- 250 ml de lait

- 100 g de Wilstermarschkäse 

- sel et poivre

 

Préparation :

Eplucher les carottes et les pommes de terre. Les cuire 20 minutes et les réduire en purée.

Séparer les blancs des jaunes d’œufs.

La béchamel :

Faire fondre le beurre, ajouter ensuite la farine et former un roux.
Verser le lait petit à petit tout en continuant de remuer.

Incorporer le fromage râpé et les 6 jaunes d’œufs un par un.
Une fois que le fromage est totalement fondu, ajouter la béchamel et la purée.
Saler et poivrer.

Monter les blancs en neige bien fermes et réserver.
Laisser refroidir avant d’incorporer les blancs en neige
Verser la préparation dans un moule à soufflé préalablement beurré.

Mettre à four chaud (180°C) pendant 35 minutes.

Servir aussitôt.

 

Bon appétit !!

Écrire commentaire

Commentaires : 0