Le Pain

En France, il ne manque pas de dicton concernant le pain.
« Gagner son pain à la sueur de son front »
«  Avoir du pain sur la planche. »
« Manger son pain noir. »
« Pour une bouchée de pain. »
« Long comme un jour sans pain. »
ou encore :
« Être brave comme du bon pain. »
« C’est mon gagne pain. »…………


Pour commencer

Le pain fait parti de notre quotidien que l’on habite en Allemagne ou en France, il est présent à tous les moments de la journée.
Dès le matin, on le tartine de beurre et/ou de confiture, le midi on en fait des sandwiches et le soir il accompagne une soupe, une salade ou il trône au centre d’un Abendessen.
L’avantage du pain, c’est qu’il est pratique. Il se glisse partout, dans les cartables, les sacs, les sacoches et autres accessoires qui transportent nos indispensables pour une journée hors de la maison.
Il se marie avec presque tous les ingrédients, qu’ils soient salés ou sucrés. Il se mange froid ou chaud et même rassis, il trouve des adeptes.

Recette

Recette :
C’est la recette la plus simple que j’ai trouvé. Vous n’avez pas besoin d’avoir une machine à pain. Cette recette s’adapte aussi bien pour un pain blanc, en boule ou en baguette, ou encore en petits pains. On peut ajouter à la pâte différentes graines comme tournesol, sésame, pavot ou alors des fruits secs comme des noix. Il m’arrive aussi de m’en servir de base pour faire un pain de tomates séchées.


Les ingrédients :
500g de farine type 55
300ml d’eau
12g de levure fraîche
10g de sel

Préparation :
Dans un robot mettez votre farine, au centre l’eau, sur un côté la levure et sur l’autre le sel.
Mélangez à l’aide du crochet environ 6 minutes. (Ajoutez vos graines ou noix avant la fin de l’opération)
Couvrez le pain d’un linge et laissez reposer à température ambiante ½ heure.
Sur une plaque, formez votre pain ( si vous voulez y mettre des tomates séchées, c’est le moment). Recouvrez d’un linge et laissez reposer ½ heure.
Sur votre baguette, vos petits pains ou votre boule, faites les entailles avant d’enfourner à four chaud 220° Celsius et ceci pour ½ heure.
Sortez le pain et laissez refroidir… si vous y arrivez : chaud avec une tranche de gruyère par-dessus, c’est délicieux.


 

Type de farine

Usage
65 Blanche Pain type tradition (vitamine C ajoutée)
110 Complète Pain complet

45

Pâtisseries et Viennoiseries
55 Blanche Pain
80 Bis Pain Bis
180 Intégrale Pain complet

Repère historique très résumé:
Cet aliment de base est vieux comme le monde :
Chez les Romains, le pain est très populaire et pour éviter les émeutes, il est distribué lors des jeux du cirque. César aurait dit : « Ce que le peuple veut, du pain et des jeux.»
Au Moyen Age, le tranchoir (grosse tranche de pain noir) sert d’assiette.
Vers le XVIIeme siècle, les pains se différencient en fonction de leur composition. Le pain blanc à base de farine de froment est le pain des nobles, puis vient le pain bis à base de farine plus grossière et de son et enfin pour le commun des mortels, le pain noir à base de seigle et d’autres céréales moins fines.
La révolte des femmes: le 5 octobre 1789. Des femmes de toutes conditions sociales se rendent à Versailles pour réclamer du pain et la stabilisation des prix de la farine. La révolution française sonne et avance inéluctablement.
De nos jours, on ne parle plus de pain mais des pains. Ils sont la base de la pyramide alimentaire de nombreuses cultures parce que leur valeur nutritive est grande et indispensable. Avec la mondialisation, les différents peuples apprennent d’autres façons de faire le pain et de le consommer. De la baguette à la pita en passant par les tortillas, les chapatis, les kesras, les bagels ou encore les mantous, on consomme toujours autant de pain mais en variant les goûts.

Le grand dictionnaire de cuisine de A. Dumas. Extrait:
Un Parisien se trouvant un jour dans une ville d’Allemagne se trouva invité à dîner par un de ses amis. (…) il vit une table somptueusement servie (…) mais ce qui le frappa le plus, ce fut la petitesse des morceaux de pain qui se trouvaient sous chaque assiette. (….) Ne voyant arriver aucun convive et sentant la faim (… ) il prit un morceau de pain et le mangea. (…) Enfin, son ami et ses invités n’arrivant encore pas, il finit par manger, toujours en attendant, tout le pain qui se trouvait sur la table, de sorte que lorsque les convives arrivèrent, ils n’en trouvèrent plus ; et le Parisien leur ayant raconté que c’était lui qui avait tout mangé, ils rirent beaucoup et lui demandèrent comment il avait pu faire pour en avaler autant. »

Le saviez vous ?
Les Egyptiens faisaient griller leur pain…ils sont les inventeurs du toast !!
Le nom « Boulanger » vient de la technique de moulage du pain (en forme de boule)
Le pain remplace les couverts ( par exemple : les chapatis, les kestas..)
Le pain contient l'essentiel des éléments qui sont indispensables au développement et à l'équilibre de l'organisme humain.
Le pain est le symbole de la vie nourricière et du bonheur. Son absence ou sa pénurie sont toujours synonymes de famine, de détresse et de misère.
Sur une baguette vous relèverez toujours 7 entailles : une pour chaque jour de la semaine.
Dans les croyances populaires, on disait que pour avoir du bon pain il fallait le manger 1 jour après sa cuisson, que la farine devait avoir un mois avant d’être travaillée et que le grain devait être moulu après un an.
St Honoré est le patron des boulangers. Il existe une pâtisserie très appréciée « le Saint Honoré » : sur une pâte feuilletée sont disposés des choux remplis de crème pâtissier et recouverts de caramel : une véritable explosion de douceur.

Quelques chiffres :
Contrairement aux idées reçues, c’est en Algérie que l’on consomme le plus de pain (selon le FAO) 49 millions de baguettes par jour.
Les quatre gagnants en terme de qualité du pain : (toujours selon le FAO): la France, puis les Etats-Unis, les Philippines et l’Algérie.
Le pain allemand compte environ 300 variétés dans toute l’Allemagne Fédérale « Le pain allemand est unique par sa diversité et sa qualité, et les talents de nos boulangers sont reconnus dans le monde entier » Ilse Aigner, ministre fédérale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Protection des Consommateurs, a débuté en 2011 une campagne pour que le pain allemand entre au patrimoine mondial de l’Unesco.

Écrire commentaire

Commentaires : 0