La pomme

La pomme se croque, se cuit, se mélange et se presse à volonté. Elle peut être acide, douce, craquante, fondante, rouge, jaune, verte, marron ou encore orangée.
Si vous allez sur des sites de recettes, vous trouverez des centaines de manière de la préparer.
En fonction de sa tenue, de sa teneur en pectine, de son acidité ou de sa douceur, elle fera l'objet d'une préparation différente. Néanmoins, il n'y a pas de règles strictes et la pomme qu'elle soit sucrée ou acide donnera à vos recettes le goût que vous en attendez. C'est justement l'avantage de ce fruit qui, par sa diversité, satisfait tous les palais.
Pour faire du jus : on prendra plutôt des "Ingrid Marie" ou encore des "Jakob Lebel". La qualité d'un jus réside dans le mélange de plusieurs variétés de pomme.
Pour la compote: si on recherche l'acidité ce seront plutôt des “reinettes”, pour les amateurs de sucré, il vaudra mieux utiliser des “Golden” ou des “Pink Lady”.
Pour une tarte tatin, les salades de fruits ou les crumbles: on choisira des "Canada" ou "Boskoop" légèrement acidulées, elles contrastent avec le caramel sucré et elles ont une bonne tenue.
Pour la confiture: des pommes parfumées sont recommandées comme la "reine des reinettes" ou la "Pink Lady".
Pour les tartes simple ou avec crème: la "Royal Gala" ou la "Golden" sont bien appropriées.
Pour accompagner un plat salé: des pommes toniques comme la "Granny Smith" très acide contrastent parfaitement avec les viandes.

A Hambourg, on vote chaque année pour la “pomme de l'année”.
 En 2010 la “Martini” est consacrée. Ce fruit est récolté à partir du 11/11 (jour de la Saint Martin). Elle a une forme légèrement conique et est de couleur jaune clair. Elle est ferme et plutôt acide. On la trouve particulièrement dans le nord de l'Allemagne. Pour plus de renseignements voir:
http://www.nabu.de/themen/streuobst/obstsorten/13228.html

Cette année, la reine des pommes, c'est la “Rotfranch”. C'est un fruit de petite taille, à la peau très rouge et de forme très arrondie. Sa chair est blanche ou jaune très pâle. Sa peau est épaisse mais très savoureuse, sa chair très sucrée avec une note de noisette. Pour plus de renseignements voir: http://www.wuzonline.de/?p=5098

Pour en savoir plus:
Adam et Eve, Guillaume Tell ou encore les "pommes d'or" sont des références théologiques, mythologiques et littéraires présentes dans notre histoire depuis des décénies.
La pomme est le symbole de l'immortalité, du pouvoir suprême, de la connaissance et de la sagesse.
Dans les mythologies greques et romaines, on la retrouve comme objet de convoitise, d'amour ou de discorde. On se souvient du pâtre Pâris offrant à Aphrodite une pomme pour gagner l'amour d'Hélène, ou le supplice de Tantale, ou encore dans les 12 travaux d'Hercule, le vol des pommes d'or dans le jardin des Hespérides. On dit aussi que les pommes normandes et leur excellent cidre seraient l'oeuvre de Thétis qui sema les pépins dans la campagne normande après avoir dérobée une pomme à Vénus. De plus, Homère dans l'Odyssée parle de "beaux fruits" et fait la distinction entre les pommes cultivées et les sauvages.
Plus proche de nous, Adam et Eve n'ont pas résisté au fruit de la tentation et du mal, nous connaissons tous la suite de cette histoire. A partir du moyen age, la pomme est représentée comme le fruit défendu: "E malo nascitur omne malum" (C'est de la pomme qu'est né tout le mal).
Les Romains sont les premiers à croiser plusieurs variétés de pomme pour en créer d'autres.
En France, au XVI siècle, la pommologie devient une science au même titre que les mathématiques. C'est à cette époque que l'on répertorie et classe les variétés de pomme existantes.
Au XIXième siècle, la pomme connait un essor extraordinaire dans toute l'Europe. Son commerce et sa culture s'intensifient. Elle fait l'objet de croisement et de recherches approfondies.
Aujourd'hui la production Européenne de la pomme est de plus de 10 million de tonnes par an (2010) et le nombre de variétés est estimé à travers le monde à 6 000 environ.

Écrire commentaire

Commentaires : 0